L’entretien d’embauche est la phase clé du processus de recrutement, tant pour le recruteur que le candidat. Le but n’est pas de « réussir » un entretien d’embauche mais que chacune des parties (manager et candidat) puisse in fine évaluer si une collaboration au sein de l’entreprise est possible et si les compétences du candidat ainsi que les attendus réciproques convergent bien.

Les questions que posent les recruteurs sont établies dans le but d’appréhender au mieux la personnalité du candidat ; il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses en soi, mais nous allons vous donner 6 conseils pour vous aider à vous démarquer face aux recruteurs, c’est ce qui fera la différence.

1)J’ai lu votre CV, mais pouvez-vous vous présenter brièvement s’il vous plait?

Une erreur fréquente commise par les candidats est de présenter en premier les expériences passées. Nous vous conseillions de commencer par le présent. Décrivez ce que vous faites actuellement, d’une manière positive et synthétique (professionnelle).

Exemple de réponse : « Je suis responsable ressources humaines depuis 2 ans chez « Pagim », ou, je dirige une équipe de 6 personnes et je suis responsable au quotidien de tous les aspects opérationnels et humains de l’entreprise ; j’ai préalablement occupé des postes comparables dans les fonctions RH chez…pendant 8 ans et chez…, certains comportant des aspects plus opérationnels comme……

Aujourd’hui ce poste m’intéresse tout particulièrement car son enjeu principal est de mener un projet de refonte totale de profils de compétences liés à l’évolution des métiers ; c’est précisément ce qui m’intéresse et ce que je recherche ».

2) Pourquoi avez-vous quitté votre précédent poste ?

Nous vous conseillons ici de rester positif(ve) et professionnel(le), même si vous avez vécu des expériences désagréables, ne vous victimisez surtout pas.

Exemple de réponse : « Je recherche plus de feedback et notamment un cadre professionnel dans lequel je peux disposer de moyens pour atteindre les objectifs attendus et évoluer en compétences ; je recherche aussi une bonne communication au sein de mon équipe ».

 3) Si vous deviez nous quitter durant les trois premiers mois, quelles en seraient les raisons ?

Ici le recruteur cherche à jauger les réelles motivations du candidat, il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses. Il est important de garder votre naturel mais nous vous conseillons de prendre le temps de réfléchir à cette question.

Exemple de réponse : « Si je devais me rendre compte que le poste auquel j’ai postulé ne correspond absolument pas à l’annonce initiale, je pourrais partir, ou encore, si les valeurs ne correspondent pas à ce que l’on m’a présenté les premiers jours, je partirai.

Deux collaborateurs qui travaillent devant leur ordinateur. Ils n'ont pas de bouches

4) Merci d’être venu(e) à cet entretien, avez-vous des questions à me poser ?

 

.

 

La plupart des candidats souhaite, mais hésite à juste titre à parler de congé, par peur d’être mal jugé avant même d’être embauché ; la réponse est donc « non » le plus souvent. Si vous voulez sortir du lot et vous exprimer d’une manière plus personnelle, saisissez l’occasion pour poser des questions sur les valeurs de l’entreprise ou encore sur votre quotidien au sein de cette entreprise, tel que vous l’imaginez. Cela témoignera de votre réel intérêt.

Exemple de réponse : « Quels sont les rôles des personnes avec lesquelles je serai amené(e) à collaborer (…)

J’aurais souhaité savoir comment ma performance sera mesurée ?

(…) Que souhaiteriez-vous me voir accomplir après 3 mois à ce poste ? (…) Pouvez-vous me décrire la culture d’entreprise de XXX en quelques mots ? (…) Avez-vous des hésitations sur mon profil ou sur mon cursus, car dans ce cas je serai ravi(e) de clarifier ou d’expliciter les points qui vous posent éventuellement problème. (…)

Quand serez-vous en mesure de revenir vers moi concernant ce poste ? ».

 

 

 

 

5) Combien de balles de golf faudrait-il pour remplir un bus scolaire ?

 

 

Ici ce n’est pas un nombre exact de balles qui intéresse le recruteur, nous ne sommes pas dans une émission-télé ; ce qui compte, c’est la réaction et la réflexion du candidat. Soyez donc logique et vrai. Vous avez le droit de dire que vous êtes surpris par cette question. Vous avez le droit de faire des hypothèses, de demander du matériel pour répondre au problème, comme une calculette, votre téléphone ou encore une feuille de papier si vous préférez faire un schéma ou écrire.

 

Exemple de réponse : «  Ah je suis bien surpris(e) par cette question ! Est-ce que je pourrais avoir une calculette et une feuille s’il vous plait ? (…)

Je fais l’hypothèse qu’un bus scolaire mesure 10 mètres de long, 3 mètres de hauteur et 4 de largeur. Cela fait un volume de 120 mètres cubes. Supposons qu’une balle de golf fasse 4cm de diamètre, donc cela ferait 25x25x25 pour remplir un mètre cube, donc 120m3 x 15 625 balles. Il faudrait donc 1 875 000 balles de golf pour remplir un bus scolaire ».

6) Quels sont vos défauts ?

Nous vous conseillons de choisir un VRAI défaut, qui néanmoins n’impacte pas votre performance ! Evitez les phrases trop générales comme « je suis perfectionniste » ou encore « Je travaille trop » ou encore « Je suis trop ponctuel(le) ».

Ciblez plutôt un « point à développer », puis partagez ce que vous avez mis en place (ou ce que vous envisagez de mettre en place) pour vous améliorer et enfin, idéalement, évoquez un exemple précis qui montre que vous vous êtes amélioré(e)sur cet aspect.

Exemple de réponse : « Je dirai qu’un point à améliorer dans mon cas est celui d’apprendre à dire non. Quand je sens que les personnes sont stressées, il m’arrive de dire oui à leurs demandes sans mesurer l’impact de ma réponse sur mon propre stress et l’organisation de mes activités. J’ai pris conscience de ce défaut et ai dernièrement suivi une formation sur l’organisation du travail et la gestion de la communication afin de progresser sur ce point. Ce qui a porté ses fruits car la semaine dernière, mon manager m’a fait remarquer que j’avais spontanément et à juste titre décliné un projet qui n’était pas justifié ».

Si notre article vous a plu, nous vous proposons une analyse de personnalité encore plus approfondie avec WitSkills . Apprenez à mieux vous connaitre et partez à la conquête du marché !

 

 

Derniers articles

ARTICLES

Qu’est ce qui rend une équipe efficace ?

Manager peut être un vrai casse-tête…Pourquoi telle équipe arrive t’elle à atteindre les objectifs et pas une autre ?.Qu’est-ce qui fait qu’une équipe de travail est, ou n’est pas, performante et efficiente ? Quels sont les facteurs à prendre en compte pour obtenir plus de résultat ?

read more

7 idées reçues sur le recrutement

Chercher un emploi est un travail à part entière. Cela nécessite de l’énergie, de l’organisation, de la confiance, un peu de temps et de pugnacité aussi. N’hésitez pas à vous faire aider car nous pouvons vous faire gagner beaucoup de temps et vous trouver un poste sur- mesure dans lequel vous vous épanouirez.

read more

N’avez-vous pas de préjugés ?

Certaines idées reçues circulent autour des cabinets de recrutement, nous les entendons trop souvent. Et vous, quelles sont vos conceptions sur ce métier ? N’avez-vous pas de préjugés ?
Nous allons répondre à 4 de ces idées reçues..

read more