Recrutement, ne sommes nous que des CVs?

Dans le monde du travail tel qu’on le connait aujourd’hui, les méthodes de recrutement des candidats sont basées sur leur CV. Ils sont d’ailleurs parfois jugés sur ce seul et unique document. 

Alors la question se pose réellement : Ne sommes-nous que des CVs? 

Le recrutement d’hier 

Les méthodes traditionnelles dans les processus de recrutement d’hier ont atteint leur limite puisqu’il est devenu impossible de suivre la cadence imposée par l’environnement économique tout en maintenant un niveau de qualité élevé. Pour répondre aux besoins des entreprises nous constatons des processus de recrutement de masse qui délaissent totalement la prise en considération des individus, noyés dans un océan de curriculum vitae. Comment blâmer les recruteurs qui finalement, sont presque contraints de se plier aux diktats du marché pour rester dans la compétition. Et comment ne pas compatir à la difficulté des chercheurs d’emploi qui peinent à trouver un poste à la hauteur de leur espérance. Dans une situation où personne ne semble véritablement satisfait, il est peut-être temps de repenser le modèle et réfléchir à une nouvelle approche. 

Cette méthode de recrutement très limitée entraîne des inadéquations majeures entres les personnes et les projets. En se basant uniquement sur les compétences du candidat, il n’est pas rare de se retrouver avec des équipes qui se complètent pas ou pire qui ne s’entendent pas. Les membres du projets ne sont pas sur la même longueur d’onde et le travail en pâti. Le travail d’équipe et la productivité est mis à mal et c’est donc toute l’entreprise qui en subit les conséquences. Force est de constater que le curriculum vitae ne suffit plus, les chefs d’entreprise dont la préoccupation première est la rentabilité, se sont penchés sur les méthodes de recrutement. Ainsi s’amorce un tournant décisif dans le marché du travail. La productivité devient une priorité et c’est toutes les méthodes de recrutement qui s’en voient bouleversées.

Le recrutement d'hier

Le recrutement d’aujourd’hui 

Aujourd’hui, il ne s’agit plus seulement de trouver un profil capable d’effectuer des tâches. Il faut également chercher une personnalité avec des prédispositions, capable de se fondre dans un collectif vivant. A notre époque où les champs d’expertises se complexifient, il est devenu rare de trouver une personne capable de répondre à toutes les problématiques d’un domaine.

Les acteurs sont spécialisés et ensemble, ils détiennent le savoir des sociétés qu’ils représentent. Le principal avantage compétitif dégagé par les groupes économiques résulte donc à présent de la synergie de son capital humain. Au-delà des compétences métiers, les « Hard skills », il est donc à présent indispensable d’accorder une part plus importante aux compétences comportementales, les « Soft skills ». 

Pour explorer ce nouveau paradigme devenu incontournable, c’est donc très naturellement que WIT PARTNERS a développé une méthode permettant de formaliser et structurer le savoir, savoir-faire et le savoir-être. Grâce à ses méthodes de recrutement bien définies, chaque candidat dispose d’une synthèse globale intégrant ses compétences métier et ses traits de personnalité.

On peut ainsi avoir une idée très précise de ses soft skills et ainsi connaître sa capacité d’adaptation à l’environnement de l’entreprise ou au projet en cours. Chacun a ses propres valeurs et son propre caractère et ces derniers ne sont pas toujours adaptés au contexte de travail. Grâce à cette méthode, les candidats deviennent bien plus que de simple CV et sont désormais des personnes avec des compétences et un caractère. 

Le recrutement de demain

L’arrivée de l’intelligence artificielle a déjà bouleversé le monde du recrutement. Cette technologie révolutionnaire en constante amélioration est encore loin de son plein potentiel. Cependant, beaucoup d’agences de recrutement l’utilisent déjà. L’IA est un outil inestimable qui permet d’améliorer la qualité et la rapidité des processus de recrutement. On peut citer notamment les chatbot qui permettent un matching des plus efficace entre les annonces et les recherches. 

L’intelligence artificielle s’est imposée dans le monde du recrutement mais n’est pas prête pour autant de se substituer aux recruteurs. 

En effet, il est important de souligner la place prépondérante que prend l’humain dans le recrutement. L’IA d’aujourd’hui ne prend en compte que les compétences alors que les entreprises et les recruteurs recherchent également des personnalités. Elle n’est donc que partiellement complète puisque seul un recruteur peut entreprendre la recherche des soft skills nécessaires. L’échange humain reste indispensable dans le processus de recrutement. L’objectif premier est de répondre au mieux aux attentes des candidats et des entreprises et pour cela la recherche des hards skills est aussi importante que celle des soft skills. Le but est de faire correspondre les candidats et les projets pour garantir la productivité et l’épanouissement professionnel. 

L’intelligence artificielle ne permet pas pour l’instant de répondre intégralement aux attentes des chercheurs d’emploi et des entreprises. Malgré le fait que l’IA ait totalement changé la façon de travailler des agences, elle a encore du chemin à faire avant de les remplacer totalement.

 

Les recruteurs d’aujourd’hui ont donc très peu de risque de devenir les candidats de demain.

Derniers articles

ARTICLES

No Results Found

The page you requested could not be found. Try refining your search, or use the navigation above to locate the post.